N'achetez que l'essentiel

Le vrac : un nouveau type de consommation

Si aujourd’hui des centaines d’associations, organismes et entreprises travaillent dans l’objectif de refamiliariser les Français avec le vrac, ce système existait déjà il y a des milliers d’années et n’a jamais vraiment disparu.

 

 

D’après l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), « Le vrac est un système de distribution consistant à la vente de produits qui ne sont pas préemballés, que le client peut acheter au poids ou au volume, en fonction de ses besoins, et qui est conditionné sur le lieu de vente. »

 

Ce système était déjà utilisé par nos ancêtres lors des échanges et des marchés, le packaging n’existant pas encore à l’époque. Lorsque la création du premier emballage eut lieu en 1809 par un Français dans le but de protéger les denrées, le vrac a commencé à se faire de plus en plus petit. Puis avec la révolution industrielle et l'exode rural, l’utilisation du préemballage s’est accélérée, délaissant la consommation en vrac.

 

Pourtant, les fruits et les légumes ont toujours continué d’être proposés sans conditionnement dans les magasins d’alimentation mais c’est seulement depuis 10 ans que les premiers rayons en vrac de la grande distribution sont apparus. À l’origine, ils sont revenus sur le devant de la scène il y a une dizaine d’années dans le seul objectif de proposer des bas prix aux clients (ceux-ci ne payant pas d’emballage). lls sont de 20 à 30% moins cher que les emballés. Prenons l’exemple d’une huile Jean Bouteille distribuée en vrac, elle est en effet 1€ moins chère qu’une huile vendue dans une bouteille à usage unique.

 

Aujourd’hui, le vrac est considérablement une autre façon de consommer, un système plus vertueux et plus sain. Afin de lutter contre la pollution environnementale et limiter la masse de déchets d’emballage, de plus en plus de produits sont proposés à la vente favorisant également la production locale.

 

Le lexique

Vrac

Le vrac est un système de distribution consistant à la vente de produits qui ne sont pas préemballés, que le client peut acheter au poids ou au volume, en fonction de ses besoins, et qui est conditionnés sur le lieu de vente. (ADEME – DEC 2012).

Embouteilleuse libre-service

Une embouteilleuse libre-service est un meuble technologiquement équipé pour vous permettre d’embouteiller un liquide de manière propre, sécurisé et mesuré. Il permet l’impression d’une étiquette reprenant l’ensemble des informations réglementaires et vous assure une totale traçabilité du produit.

Consigne des bouteilles

La consigne des bouteilles est une pratique commerciale suivant laquelle un fournisseur laisse en dépôt chez un client, moyennant une valeur convenue et récupérable en cas de retour, des emballages de marchandises dont il reste propriétaire. (Larousse) Toutes les bouteilles utilisées par Jean Bouteille sont en verre sérigraphiée, conçues pour résister à plus de 30 lavages. La fermeture est un bouchon mécanique.

Économie Circulaire

L’économie circulaire désigne un concept économique qui s’inscrit dans le cadre du développement durable et dont l’objectif est de produire des biens et des services tout en limitant la consommation et le gaspillage des matières premières, de l’eau et des sources d’énergie. Il s’agit de déployer, une nouvelle économie, circulaire, et non plus linéaire, fondée sur le principe de “refermer le cycle de vie” des produits, des services, des déchets, des matériaux, de l’eau et de l’énergie. (Ministère de l’écologie)

Économie de la fonctionnalité

L’économie de fonctionnalité vise à substituer à la vente d’un bien la vente d’un service ou d’une solution intégrée remplissant les mêmes fonctions que le bien, voire des fonctions élargies, tout en consommant moins de ressources et d’énergie et en créant des externalités environnementales et sociales positives. (Wikipedia) Jean Bouteille vous permet d’utiliser utiliser la fonction de la bouteille plutôt que d’acheter la bouteille. Vous n’avez donc pas à payer pour sa fabrication et sa fin de vie, mais uniquement pour son utilisation.

Réduction des déchets

La réduction des déchets est la première motivation derrière le concept Jean Bouteille. C’est en cherchant une solution pour permettre de consommer des produits liquides sans avoir à jeter la bouteille que Jean Bouteille est né.

Lavage et stérilisation biodégradable

Toutes les bouteilles sont lavées et stérilisées par des procédés biodégradables, utilisé dans l'agriculture biologique. Laver une bouteille consomme beaucoup moins d'eau et d'énergie que de fabriquer une bouteille à partir de verre recyclé.

Nos Partenaires

Région Nord Pas-de-Calais

Par l’intermédiaire d’un contrat A.C.E.S, la région Nord Pas de Calais a participé au financement des investissements écologiques réalisés par Jean Bouteille.

Lille Métropole

La communauté urbaine lilloise s’est engagé auprès de Jean Bouteille pour favoriser la réduction des déchets de ses habitants.

Solicigales

Le club d’investisseurs sociaux Solicigales est entré au capital de Jean Bouteille, séduit par le coté écologique et économique du concept Jean Bouteille.

CCI Région Nord
LMI Innovation

Jean Bouteille a été nommé lauréat LMI Innovation en Octobre 2014. LMI Innovation apporte son soutien financier, son réseau ainsi que son expertise

BPI France
NOUS CONTACTER

Jean Bouteille
Port fluvial de Lille 1ère avenue Bat. L
Bureau 217
59000 Lille
09 86 20 58 77
contact@jeanbouteille.fr